La baie d’Along se ressemble à une belle fille qui sait se maquiller en fonction de la météo, des moments de la journée et des saisons de l’année. Ainsi il n’y a pas de bonne et de mauvaise saison pour la visiter. Ciel bleu ou ciel gris, soleil ou brouillard, la baie mérite une visite.

La particularité de la baie est sa multitude de pitons rocheux. Il y a 1 969 îles et îlots rocheux, creusées de grottes et de criques et couverts de végétation. Parmi les grottes les plus célèbres, citons la « grotte de la Surprise » ou celle nommée par les Français « grotte des Merveilles ». D’autres grottes sont des passages menant à des lacs intérieurs. L’ensemble compose le plus grand karst marin du monde[1]. La végétation est principalement constituée de saxifrages, du fait de la faible épaisseur de la couche d’humus.

Le site est depuis le 17 décembre 1994 inscrit dans la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Il est actuellement nominé pour l’élection des merveilles naturelles du monde[2]. Quelques îles sont peuplées par des villages de pêcheurs, mais ceux-ci sont plus souvent flottants. La baie de Hạ Long est également l’une des destinations touristiques les plus populaires au Viêt Nam.

Vue de haut, la baie offre un paysage extrêmement pittoresque, dépassant toute imagination. Sur un fond bleu, surgissent d’innombrables pains de sucre de toutes formes et de toutes tailles que l’on dirait des palais célestes construits sur terre, entre lesquels on voit, par- ci, par-là, des tâches blanches et marrons des voiles allant et venant. Une promenade en bateau plongera le visiteur dans un monde féerique, entre ciel et mer, pour témoigner de cet amour silencieux et éternel qui a rendu, depuis on ne sait quand, les monts et les eaux inséparables.

Il était une fois le pays des vietnamiens était agressé. Le Dragon mère et ses enfants, envoyés par l’empereur de Jade au secours de ce pays, attaquèrent les agresseurs en crachant des joyaux et des perles qui se transformèrent bientôt en îlots au contact de la mer, les uns isolés, les autres sous forme de murailles aux pics déchiquetés afin de ne plus laisser passer l’ennemi. La paix revenue, l’empereur de Jade, inquiété de ne pas voir revenir les dragons, envoya un messager qui lui apprit que la mère dragon et ses enfants avaient décidé de rester sur place. Dès lors le lieu prit le nom de Ha Long (qui signifie « le Dragon qui descend »). Voilà l’une des légendes qui expliquent l’origine de ces paysages incroyables.