Voyage sur mesure au Vietnam

     

Hoi An

Hoi An est une sorte demusée « vivant » d’art et d’architecture, chaque rue est le témoin de la  période florissante  du commerce extérieur. D’un port marchant prospère d’Asie du XVème au XIXèmesiècle, la fusion de cultures se manifeste d’une manière remarquable à Hoi An qui renferme aujourd’hui des centaines de bâtiments d’intérêt historique exceptionnellement bien préservés.

Depuis toujours, Hoi An compte parmi les sites touristiques les plus connus du Vietnam. Elle se caractérise par son centre ville piétonnier mignon, ses spécialités culinaires raffinéeset la possibilité de faire du shopping (c’est la ville des tailleurs sur mesure). Hoi An, c’est non seulement une architecture, mais surtout une atmosphère. Elle ne se découvre pas dans un monument particulier, mais au fil des rues et des ruelles. Le long des quais, au marché animé chaque matin, votre ballade peut se prolonger jusqu’aux différents villages d’artisanat aux alentours. Et le soir à Hoi An, vous vivrez l’atmosphère d’autrefois créée par la lueur douce et chaude des lanternes des boutiques et la beauté de ses constructions, mais surtout l’expérience exclusive d’être dans l’unique ville préservée depuis des siècles qui n’a pas subit les désastres de la guerre.

L’architecture de Hoi An : Les belles maisons ancienne dans le quartier. L’architecture de Hoi An est unique au Vietnam avec les maisons basses aux facades colorées et aux balcons en bois.

Le pont japonais : Ce charmant pont en dos d’âne de près de 20 m de long remonte à 1593. La légende locale le dit indestructible car il a échappé à l’incendie qui détruisit le quartier japonais à l’ouest après une épidémie de peste. Dans les années 1980, des Japonais ont retrouvé grâce à une ancienne carte, la trace d’une plaque votive destinée à protéger le pont.

La maison Tan Ky : Premier site à voir été classé Monument historique (1985) avec le Pont japonais et Phu Kien. L’architecture de cette demeure du début du XIXè siècle révèle un harmonieux syncrétisme des arts vietnamiens, chinois et japonais.

Dans les proches environs de Hoi An

La plage Cua Dai : C’est une belle village de sable, propre, bordée de petits restos de plage (à gauche en arrivant)

L’ile Cham : L’une des plus belles iles tropicales du Vietnam, dans un environnement naturel intact et très peu exploité commercialement.

My Son : à 60km de Hoi An, classé au patrimoine mondial de l’Unesco et visite des temples de cette ancienne capitale religieuse du royaume cham entre le 7è et le 12è siècle. Ce plus grand site du Royaume du Champa renferme environ 70 ouvrages d’architecture en briques et pierre construits entre VIIe et XIIIe siècles. Leur diversité architecturale démontre le talent des artisans Cham. Voir un spectacle de dance Cham à My Son qui présente aux visiteurs des instruments de musique, des dances, des chants typiqye, des traditions des Chams.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>