La fête Vu Lan – Fête du Pardon des Trépassés au Vietnam

La fête Vu Lan, qui a lieu le 15 ème jour du 7 ème mois lunaire, est l’occasion pour les Vietnamiens d’exprimer la reconnaissance envers les ancêtres et la piété filiale envers les parents.

La fete Vu Lan ou la Fête de Xa tôi vong nhân littéralement «absolution des morts» ou en francais La Fête du Pardon des Trépassés des Vietnamiens ont des similitudes sur le plan de l’éthique. Les deux fêtes s’orientent tous vers la piété filiale

La légende à l’origine de cette fête conte l’histoire d’un enfant qui veut sauver sa mère de l’enfer :
Il y avait autrefois une femme très avare et méchante du nom de Thanh De. Impitoyable avec les pauvres et surtout les mendiants, Thanh De blasphémait Bouddha et méprisait les génies. Après sa mort, elle fut envoyée en enfer et dut payer pour ses crimes : elle était condamnée à s’asseoir sur un lit de clous et à porter sur la tête un seau rempli de sang.

Son fils, Muc Kien Lien, après avoir atteint l’illumination bouddhiste, descendit  aux enfers pour voir sa mère, et fut témoin des châtiments qu’elle encourait. A chaque bol de riz que Muc Kien Lien lui faisait manger, la bouche de Thanh De se muait en flamme. Son fils alla voir Bouddha et lui demanda la grâce de sa mère. Bouddha lui ordonna d’organiser au 15ème jour du 7ème mois lunaire la cérémonie de Vu Lan au cours de laquelle il pourrait solliciter une remise de peine pour sa mère, tout en prouvant son respect en priant et en faisant l’aumône. De retour sur terre, Muc Kien Lien suivi ces ordres : il dressa un autel en hommage à Bouddha tout en faisant régulièrement l’aumône. Thanh De prit conscience de ce qu’étaient la souffrance, la faim et la soif et eut des remords quant à son comportement sur Terre. La piété de Muc Kien Lien remua la porte du Ciel. Le père céleste réexamina le cas de Thanh De et l’acquitta. Il fut permis à Muc Kien Lien de descendre en enfer pour ramener sa mère à la vie. Par la suite, Thanh De honora Bouddha, respecta les bonzes et secourut les pauvres. En prenant exemple sur Muc Kien Lien, les habitants consacrent le 15ème jour du 7ème mois lunaire à la mémoire des âmes oubliées. C’est l’origine de cette fête.
alotin.vn_1404223117_tungmq2012821112926281_1Ce jour-là, les Vietnamiens préparent des papiers dorés, des offrandes de nourriture, du riz, du sel et des cadeaux pour les ancêtres  et les âmes errantes des morts oubliés. Ils vont également à la pagode pour prier. Pour exprimer leur admiration et leur gratitude envers leurs mères, les Vietnamiens, bouddhistes ou non, portent une rose sur leurs habits – rouge si leurs parents sont en vie, blanche s’ils sont décédés. La rose est en effet le symbole de l’amour et du partage entre les parents et leurs enfants malgré leur statut social.

Si vous êtes en voyage au Vietnam à cette période, n’hésitez pas à faire un détour par les pagodes sur votre chemin. C’est l’occasion d’assister à cette grande fête bouddhiste. Cette année, la fête de Vu Lan sera célébrée le 21 août du calendrier solaire.