La Mort d’un Vietnamien

Les Vietnamiens sont influences par plusieurs cultures et religions.Pour eux , la mort est perçue comme la feuille retombe sur la racine .Donc, la mort  est l’achèvement d’une boucle, l’aboutissement de son retour à la terre natale, la terre des ancêtres. (…) La mort n’est pas une mort dans la solitude ou dans l’isolement mais le retrouvaille et la reunion des ancetres dans un autre monde invisibleQuand un Vietnamien est mort, la famille du defunt doivent faire  les funérailles et organiser des évènements principaux (mise en bière, enterrement…) et demander au maître Geomancie pour décider, après la consultation du calendrier et en harmonie avec les astres et l’horoscope du défunt, les jours favorables et l’heure propice pour les funérailles

Le mort est d’abord lavé et habillé. Par après, quelqu’un lui introduit un peu de riz et trois pièces de monnaie dans la bouche à l’aide de baguettes; c’est la fermeture de la bouche. Le corps repose à terre sur une natte selon le dicton, «celui qui est né du sol y retourne». Le mort est ensuite enveloppé d’un linceul de toile blanche et couché dans le cercueil. Durant la cérémonie funèbre, la famille du défunt porte les vêtements du deuil; les fils et les filles portent des turbans et des tuniques de gaze blanche et un chapeau fait de feuilles de bananiers séchées. Le jour et l’heure des obsèques sont choisis soigneusement. Des bannières et des couronnes de fleurs accompagnent le cortège funèbre. Ceux qui ont assisté aux obsèques suivent le cercueil en jetant de petits papiers dorés sur la route.

Lors qu’on amene le cerceuil au cimetiere pour l’enterrement , le fils aine du defun porte un baton a la main et il marche courbe en reculant.Pourquoi ce baton et le dos courbe en marchant , parce que depuis la mor de son pere , il est le chef de la famille et tous les fardeaux de sa famille sont sur son dos. C’est le signe de succession et de prise en charge de la famille.

Entre amis , quand on se rencontre , on se demande souvent : « est-ce que tu as quelqu’un pour prendre le bâton » c’est a dire : Est ce que tu as un fils pour continuer ta famille?

Le cercueil est enterré dans une fosse. La famille va porter des offrandes sur la tombe du défunt trois jours après l’enterrement. Elle cesse d’apporter du riz au mort 49 jours après les funérailles selon le rite le trung that. Cent jours après, c’est la cérémonie de la fin des pleurs. L’année suivante, la famille organise une cérémonie pour commémorer la mort de l’être cher. La fin du deuil a lieu deux ans plus tard.

Trois ou quatre ans après l’enterrement, la famille va consulter le maître Geomancie pour savoir si le corps est devenu squelette, et si oui, le cercueil sera exhumé, les os nettoyés puis placés dans un nouveau cercueil qui sera enterré à un nouvel endroit.

Lors que l’anniversaire du mort vient, on prepare un banquet et fait une ceremonie familialement et on rend visite a la tombe pour offrir des offrandes et allumer des batonnets d’encens et soulager les esprits en leur demandant la protection dans la vie, dans le travail , les etudes….