Voyage sur mesure au Vietnam

     

Comment réussir son séjour?

  • Vous avez envie de découvrir des terres nouvelles ?
  • Vous voulez connaitre le Vietnam et ses cultures ?
  • Vous rêvez de visiter des contrées jusqu’à présent inconnues pour vous ?
  • Vous voulez aller au Vietnam, mais vous ne savez pas comment faire ?
  • Vous ne savez pas par quoi commencer pour réussir le voyage parfait sans encombres et mauvaises surprises.

Nous vous proposons un procédé de conseils à suivre pour pouvoir voyager tranquille et passer un séjour de rêve dans ce magnifique pays en formulant des questions – reponses.

Liste des fournitures

  • Formalites administratives
  • Vaccination
  • Monnaie a depenser
  • Periode a choisir
  • Hebergement
  • Transfort en avion, en train, en route
  • Bagages et vetements
  • Medicaments
  • Alimentation
  • Cadeaux a apporter

Question :

Je viens au Vietnam, faut-il suivre un traitement spécifique contre le paludisme ?

Réponse :

Il faut s’adresser a votre médecin.

A notre avis , le paludisme est dans des zones très spécifiques, bord de rizières, près du delta du Mékong, et en général dans des zones très rurales. En zone urbaine, le paludisme est absent. L’anophèle (moustique vecteur de cette maladie) ne pique que la nuit. Dans les chambres climatisées, vous ne courrez aucun risque (elle est frileuse la bestiole!).

Le traitement n’est pas non plus fiable a 100%, faites la part des choses entre les effets secondaires de votre médicament (parfois difficile a supporter par l’organisme) et l’effort de protection que vous devrez dans tous les cas fournir et dans tous les cas des précautions s’imposent :

port de vetements longs après le coucher du soleil, utilisation d’un répulsif, d’une moustiquaire si vous dormez dans une chambre non climatisée.

Pas de cas connu de palu au Vietnam parmi nos connaissances pas comparable avec l’Afrique.

Les enfants sont beaucoup plus sensibles à la maladie, protéger les lorsque vous serez dans une zone sensible.

Vous trouverez toutes les infos nécessaires sur cette maladie au Vietnam sur la page de l’institut Pasteur

 

Question :

Je projette un voyage au Vietnam ; quelle est la meilleure saison ?

Réponse :

Le Vietnam est soumis à un climat tropical (saison sèche et saison des pluies la mousson). Toutefois l’expression de ce climat variera en fonction de position géographique de votre séjour.

La saison des pluies débute en Mai – Juin et se prolonge jusque Novembre. La période la plus pluvieuse se situe vers Septembre-Octobre

Dans le sud Vietnam : C’est un climat presque idyllique, la saison sèche est chaude et très ensoleillée, tandis que la saison des pluies reste très relativement humide, comptez sur une bonne averse quotidienne qui ne perturbera pas vraiment vos activités extérieures. Comptez sur des températures supérieures à 30 degrés tout au long de l’année.
Dans le nord Vietnam : Le climat est difficile. A la saison sèche les températures sont assez fraiches (15 degrés) même si vous êtes sous les tropiques. La saison des pluies est littéralement étouffante (très chaud et très humide). La période, précédant la saison des pluies, Mars-Avril s’avère être la plus propice.

Nous pouvons dire qu’il n’y a pas de bonne ni de mauvaise raison pour visiter le Vietnam.

Si vous privilégiez des visites culturelles, vous pouvez voyager sans problème au Vietnam à n’importe quelle période, avec une préférence pour les périodes de mars à mai et de septembre à mi-décembre.

Si vous préférez faire du balnéaire, évitez la saison orageuse dans le Centre du pays d’octobre à décembre et opter alors pour les plages du Sud.

Le Vietnam connaît un climat très divers car son territoire est étendu sur de nombreuses latitudes et étalé en altitudes variées sur environ 2500 km du Nord au Sud. Lorsqu’une région est humide, froide ou pluvieuse, on en trouve toujours une autre agréablement ensoleillée.

Situé dans la zone des moussons de l’Est asiatique, le Vietnam en connaît deux par an.

La mousson du nord-est, entre octobre et mars, touche essentiellement la partie située au nord de Danang. Elle entraîne des hivers frais et humides sur toutes les régions situées au nord de Nha Trang et un temps doux et sec au sud.

La mousson du sud-ouest, d’avril – mai à octobre, pousse ses vents chargés d’humidité accumulée dans l’océan Indien et le golfe de Siam. Elle apporte un temps chaud et humide dans tout le pays, sauf dans les régions protégées par les montagnes (comme dans les basses régions côtières du centre ou le delta du fleuve Rouge).

Les saisonnalités sont donc différentes pour chaque région du pays :

Le Nord connaît 4 saisons :

l’hiver décembre à février, il fait assez frais et humide, surtout dans les montagnes (où la température descend souvent à moins de 10°C), temps plutôt gris. Les mois de février et mars se caractérisent par un éternel crachin que les Vietnamiens appellent ”poussières de pluie”.

l’été commence en avril-mai, forte humidité, beau temps avec souvent une brume de chaleur. Aux mois de juin, juillet et août, l’été bat son plein avec une température de 28-38°C, possibilité de grosses averses en fin de journée ou la nuit. Les mois de septembre, octobre et novembre correspondent à la meilleure saison pour visiter le Nord du Vietnam : il fait de 20 à 30°C, faible humidité et ciel ensoleillé.

Entre fin juillet et septembre, viennent parfois de l’océan des typhons dévastateurs qui entraîneraient des glissements de terre dans les régions montagneuses, rendant impraticables certaines routes et pistes.
Le Centre connaît 2 saisons:

Contrairement au Sud du pays (région de Saigon et delta du Mékong) et aux Hauts Plateaux du Centre, les basses terres côtières du Centre ne sont pas touchées par la mousson d’été d’avril-mai à septembre. Il fait donc beau temps avec souvent une brume de chaleur, la température peut grimper à 40°C entre juillet et août. Par contre, les mois d’octobre à décembre correspondent à la saison orageuse, avec de fortes précipitations qui entraîneraient des inondations plus ou moins importantes sur la bande côtière (Huê, Hoian).
C’est ainsi que la saison sèche dure de janvier à août à Nha Trang, mais de décembre à mars-avril à Dalat et le reste des Hauts Plateaux.

La région Sud a 2 saisons bien distinctes : bénéficie d’un climat subéquatorial,.

La saison humide dure de mai à octobre, avec une brume de chaleur et de fortes pluies (sous forme des averses torrentielles brèves mais quasi quotidiennes, en général l’après – midi).

La saison sèche se prolonge de décembre à avril, avec temps ensoleillé et humidité faible (surtout entre février et avril), température de 27-33°C.

Question:

 

Quels sont les vêtements que je dois apporter ?

 

Reponse:

En hiver (novembre à mars), si vous visitez le Nord Vietnam, prévoyez des vêtements chauds et imperméables. En général le temps est froid, brumeux et humide, les températures avoisinent les 10°C. Si vous visitez le sud Vietnam, les températures seront, plus agréables. C’est la période la plus sèche et ensoleillée.

En été (de juin à octobre), pour tous le pays, prévoyez des vêtements plus légers, des vêtements d’été.

Il est conseillé de conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : un sac à dos et un grand sac de voyage (valise).

Le sac à dos, d’une capacité de 35 litres, vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée (appareil photo, films, médicaments personnels, livres de guide, documents de voyage…) ou durant des excursions à partir de Hanoi ou de Ho Chi Minh ville.

Le sac à dos vous servira aussi en tant que bagage en cabine lors des transports aériens pour toutes vos affaires lourdes (pour alléger le sac de voyage en soute), fragiles et nécessaires.

Le grand sac vous le laisserez à la consigne de l’hôtel à Hanoi ou à Ho Chi Minh ville).
Il doit contenir le restant de vos affaires. Il sera en soute lors des transports aériens. Pour les transferts terrestres, il sera transporté dans le coffre de votre véhicule. Vous le trouverez chaque soir. Il est préférable de prévoir des sacs plastiques pour emballer vos affaires et en assurer l’étanchéité.

Sachez que dans la plupart des hôtels, vous pouvez y laisser les bagages après avoir rendu la chambre et les récupérer en temps voulu. Identifiez vos bagages avec vos noms et adresse. Vous pouvez utiliser soit l’adresse du premier hôtel prévu au programme, soit l’adresse de votre agence de voyage.

Attention : Sur les vols domestiques, vous n’avez droit qu’à 20 Kg de bagages en soute. Emmenez dans votre bagage en cabine vos affaires de première nécessité, pour prévenir les retards éventuels dans l’acheminement de vos bagages en soute.

Les contrôles de sécurité sont stricts aux aéroports : évitez de mettre dans votre bagage en cabine les couteaux, ciseaux, piles de rechange, matières liquides, matières explosives… Sachez que tous vos bagages vont être systématiquement passés aux rayons X (si vous arrivez en avion) à l’entrée comme à la sortie.

Vêtements à emmener :

Le principe : ne pas alourdir vos bagages. Les vêtements peuvent s’acheter à bon marché et très facilement dans toutes les villes du Vietnam. Vous pouvez par ailleurs faire laver le linge dans les hôtels.
Pour un voyage de 10 jours, il est conseillé de prévoir : de 2 à 3 T-shirts, de 2 à 3 chemises avec et/ou sans manches, 2 pantalons et/ou jupes amples et confortables, 1 survêtement et un imperméable (les parapluies pouvant être achetées très facilement sur place, au prix de 1 à 2 Euros/unité).
Si votre voyage a lieu en hiver dans le Nord du pays, il faut prévoir quelques vêtements chauds pour les mois de novembre à février, mais une petite laine suffit en octobre, en mars ou en avril.
Si dans votre programme de voyage il est prévu un séjour balnéaire, il est préférable d’emmener des maillots de bain. Les maillots de bain vendus au Vietnam ne sont pas variés et ne sont pas confortables.
Il est conseillé d’emmener également 1 paire de lunettes de soleil,  des chaussettes de marche (1 paire pour 2 jours), 1 paire de chaussures de randonnée légère ou de jogging de bonne qualité, 1 chapeau de soleil ou casquette.

Le sac de couchage est recommandé uniquement si votre programme de voyage prévoit des journées trekking en montagne avec nuit chez l’habitant. Dans ce cas, emmenez 1 sac de couchage « chaud » en hiver dans le Nord (de novembre à mars), « léger » pour les autres mois.
Serviettes, papiers de toilettes, brosse à dents, dentifrice ? Ce n’est pas la peine d’en emmener, si votre programme de voyage ne comporte pas des étapes trekking dans les montagnes (pour lesquelles nous donnerons des indications particulières). Dans tous les hôtels, il y a des serviettes et papiers de toilettes nécessaires. Des brosses à dents et du dentifrice, sont mis à votre disposition dans les hôtels mais peuvent ne pas vous convenir. Il est très facile de les acheter sur place. Il en est de même pour shampooing et savons.

Question:

 

Quels cadeaux pour un vietnamien ?

Je voudrais offrir des cadeaux aux personnes que je rencontrerais, quelle sont vos suggestions?

Reponse:

Si vous souhaitez apporter de petites choses à offrir, munissez-vous d´échantillons de parfum, de rouge à lèvres, de t-shirts, de stylos, qui témoignent de la qualité et du goût français. Par contre, pour les lieux lointains comme dans les villages des minorités ethniques, des fournitures scolaires ainsi que des vêtements seront pratiques.

Les femmes vietnamiennes apprécient beaucoup les produits cosmétiques amenés de France. Un petit rouge à lèvres, une crème hydratante peut plaire énormément aux femmes.
Les hommes aiment bien le vin français. Généralement ils ne font pas de distinction entre un grand cru et un jeune vin. Pourvu que ce soit une bouteille fabriquée en France, ils l’apprécieront.
Les enfants adorent le chocolat, de préférence au lait. Le chocolat noir, quoi que plus cher, ne convient pas trop.

Afin de promouvoir un tourisme solidaire, nous recommandons à nos clients d’apporter, au cas où le programme de voyage prévoit des visites dans les villages, écoles ou des nuits chez l’habitant, de petits cadeaux pour les enfants. Des outils scolaires : bics, stylos, cahiers… seront appréciés

Question:

 

 

Quels sont les risques sanitaires ? Quelles médications dois-je prévoir ?

Reponse:

Nous vous conseillons de prendre avec vous tout ce dont vous avez besoin. Apportez une ordonnance manuscrite incluant les noms des génériques et les doses prescrites.

Vous devez consulter votre médecin pour obtenir des informations concernant les vaccinations nécessaires et préparer un petit paquet de premier secours.

Les vaccinations suivantes sont recommandées :

Poliomyélite, Diphtérie, Tétanos, Typhoïde. En ce qui concerne l’Encéphalite japonaise et la rage, il est conseillé de se faire vacciner si le voyage s’effectue dans des zones rurales pour une durée supérieure à un mois.

Le paludisme n’est pas présent dans les grandes villes, les zones côtières, les plaines rizières, ni dans la région des hauts plateaux de Dalat. Nous vous recommandons tout de même de bien vous couvrir le soir venu, d’utiliser du répulsif contre les moustiques tropicaux.

Votre Kit médical personnel devrait contenir :

- Aspirine ou similaire contre la douleur et la fièvre.

- Antihistaminiques (pour les allergies et les démangeaisons)

- Médicament anti diarrhéique

- Médicament pour l’estomac

- Anti moustique

- Crème solaire

Quelles vaccinations sont nécessaires avant le voyage ?

Aucune vaccination n’est officiellement exigée par les autorités vietnamiennes.

Vaccins conseillés

Comme pour tous les voyages, il est important d’être immunisé contre:

Diphtérie, Tétanos et poliomyélite

Hépatite A (risque alimentaire)

Hépatite B (risque sexuel, et sanguin) est moins systématique, cela dépend des risques personnels d’exposition

Typhoïde (risque alimentaire)

Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants

Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.

Méningite A+C en cas de risque épidémique.

L’institut Pasteur recommande les vaccinations suivantes :

Tétanos, Diphtérie, Typhoïde, poliomyélite, Hépatite B, Méningite A, C, Hépatite A, Traitement antipaludique.
Lorsque vous voyagez en circuit organisé par Voyagesviet Travel, aucune vaccination n’est obligatoire car les conditions dans lesquelles le voyage se déroule sont suffisamment sécurisantes.

En ce qui concerne spécifiquement le paludisme : il est généralement maîtrisé au Vietnam. Nous pensons que le traitement antipaludique n’est nécessaire que si votre programme de voyage prévoit des étapes trekking en montagne avec nuit chez l’habitant.

A éviter : les glaçons et l’eau du robinet. Préférer les eaux en bouteilles capsulées, d’origine locale ou importées. A défaut, filtrer l’eau et la faire bouillir avant consommation. Eviter la consommation de poisson, de viande et de volailles crus. Evitez également les légumes crus dans les petits restaurants. En somme, retenez un vieil aphorisme : « le cuire, le bouillir ou le peler, sinon oubliez-le ! »

Emmener : désinfectant, compresses, aspirine, pansements, pommade pour foulure et entorses, anti-diarrhéique, antispasmodique, anti-émétique, produit répulsif contre les moustiques pour les régions éloignées.

Prévention des maladies transmises par les piqûres d’insectes:

Dengue : Présence endémique de la dengue: des précautions doivent être prises dans l’ensemble du pays. Cette maladie virale est transmise par les piqûres de moustiques : il convient donc de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques) La dengue pouvant prendre une forme potentiellement grave il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre (la prise d’aspirine est déconseillée). D’autres maladies virales, également transmises par les piqûres de moustiques, peuvent parfois survenir.

Encéphalite japonaise : Cette maladie, qui n’existe qu’en Asie, se transmet par des moustiques, en zone rurale. Des cas humains ont été recensés dans les provinces du Nord du Vietnam. Ces cas peuvent être mortels ou engendrer des séquelles neurologiques graves. Il existe un vaccin contre l’encéphalite japonaise qui est conseillé en cas de séjour prolongé en zone rurale. Dans le cadre d’un voyage touristique, les mesures physiques (vêtements longs, répulsifs…) sont une arme efficace et suffisante.

Sida: le nombre de personnes atteint du virus du SIDA est en augmentation au Vietnam, notamment chez les prostitués et les drogués. Des mesures de prévention doivent être appliquées.

Pharmacie : les pharmacies au Vietnam sont omniprésentes. Il est néanmoins conseillé d’emmener de chez vous : vos médicaments habituels, Vitamine C ou poly vitamine, traitement antibiotique à large spectre, médicaments contre le rhume et maux de gorge (surtout en été), anti-diarrhéique (type Imodium), pommade anti-inflammatoire, médicaments contre la douleur : aspirine ou équivalent, Répulsif anti-moustiques.

Question:

Je dois avoir un visa pour venir au Vietnam ?

Reponse:

Un visa est nécessaire pour l’entrée sur le territoire vietnamien. La date d’expiration du passeport ne doit pas être inférieure de 6 mois à la fin de validité du visa ou du séjour au Vietnam.

Exemple : Vous demandez un visa de tourisme ordinaire (donc pour un séjour par défaut d’un mois ou moins sur place) à compter du 15/3. Vous pourrez donc rester au Vietnam jusqu’au 15/4 et votre passeport doit être valide au moins jusqu’au 15/10.

Le visa de tourisme est généralement valable pour un mois et peut être d’une seule entrée ou d’entrée multiple. Si vous faites plusieurs entrées durant le voyage (par exemple : vous entrez au Vietnam, puis de là vous allez au Laos et ensuite revenir au Vietnam), il faut un visa à l’entrée multiple.

Il est possible d’obtenir des visas touristiques valides 3 mois, ainsi que des visas pour voyage d’affaires de 6 mois. En principe, un visa touristique n’est pas prorogeable sur place.

En cas de simple transit, à l’aller comme au retour par le Vietnam, pour un pays tiers, il ne faut pas forcément être titulaire d’un visa à entrées multiples.

Différentes possibilités d’obtention du visa touristique:

Il en existe trois formes qui doivent normalement être apposés sur le passeport :

Le visa obtenu directement par le voyageur auprès d’un organe de représentation du Vietnam à l’étranger (Ambassade, Service consulaire ou Service chargé des fonctions consulaires), avec ou sans invitation d’une Agence de voyage réceptive implantée dans le pays. Ce type de visa coute le plus cher. Pour les formalités concrètes, veuillez contacter l’ambassade du Vietnam implantée dans votre pays.

Le visa dont la délivrance est décidée par le Département central de l’immigration à Hanoi mais dont la récupération se fait auprès d’un organe de représentation du Vietnam à l’étranger. Le voyageur peut charger l’Agence de voyage de demander en sa faveur une acceptation émise par le Département central de l’immigration, qu’il dépose ensuite à l’ambassade pour récupérer son visa. Le seul avantage de ce type de visa est qu’il est moins cher que le premier type de visa.

Le visa délivré préalablement par le Département central de l’immigration à Hanoi, à la demande d’une Agence de voyage agréée et dont la récupération se fait à l’arrivée au Vietnam (Il s’agit de ce qu’on appelle “le visa à l’arrivée”).

Restrictions : Ce système ne gère que les visas de tourisme délivrés aux aéroports internationaux (Hanoi, Danang, Saigon). Donc l’entrée par voie terrestre n’est pas possible.

Avantages : Ce type de visa coute le moins cher et vous pouvez obtenir à distance et facilement des visas, même à entrée multiple, notamment pour les personnes qui ne peuvent se rendre facilement à l’ambassade du Vietnam.

Enfants

Si vous voyagez avec des enfants mineurs et que vous souhaitez qu’ils voyagent sur votre passeport, il est impératif qu’ils aient moins de 14 ans et que le passeport de ses parents ait été émis avant mai 2006. Par ailleurs, depuis mai 2006, la France ne permet plus de faire figurer un enfant mineur sur le passeport de ses parents. Les enfants de tout âge doivent donc disposer d’un passeport individuel.

Nouveau programme d’exemption de visa

Le programme d’exemption de visa consiste en fait en la délivrance d’un visa longue durée. Il est applicable à compter du 01 septembre 2007, pour les personnes d’origine vietnamienne (qu’elles soient nées sur place ou non) et leur famille (conjoint et enfants, quelle que soient leur origine et nationalité) uniquement.

Comment ça marche :

Ces personnes doivent fournir des pièces (extrait d’acte de naissance par exemple,  livret de famille ou toute pièce d’état civil appropriée) prouvant leur origine vietnamienne et, pour les conjoints et enfants, leur lien de parenté.

Après validation du statut de Viet Kieu, l’ambassade délivre un certificat valable pendant 5 ans (ou moins car la validité de ce certificat doit être inférieure de 6 mois à celle de votre passeport).

Ce certificat vous permet d’entrer au Viet Nam autant de fois que vous le souhaitez pendant sa période de validité, pour une durée n’excédant pas 90 jours

Question:

Quelle monnaie pour vos dépenses personnelles au Vietnam ?

Reponse:

Devises utilisées :

La monnaie nationale est le Vietnam Dong (code : VND, abréviation : đ). Elle existe aussi bien en billets (de 500 000,  200 000,  100 000, 50 000, 20 000, 10 000, 5 000, 2 000, 1 000, 500, et 200 dongs) qu’en pièces (de 5 000, 2 000, 1 000, 500 et 200 dongs). Cependant, ces dernières sont actuellement peu utilisées dans la vie courante, faute de réseaux de distributeurs automatiques de produits.

L’euro et le dollar américain sont également acceptés au Vietnam et peuvent être changés en monnaie locale dans les bureaux de change sans problème.

Cartes de paiement utilisées :

Les principales cartes de paiement international (Visa, Eurocard/Mastercard, American Express,…) sont utilisées dans les hôtels, restaurants et magasins de première catégorie. Le paiement par carte est soumis aux frais perçus par les banques vietnamiennes.
Retraits d’espèces : Des distributeurs de billets (ATM) sont disponibles dans les principales villes.
Les chèques de voyage ne sont acceptés que dans les grandes banques. Il est donc déconseillé d’utiliser ce moyen de paiement.

Question:

Quels sont les courants d’électricité au Vietnam, 220V ou 110V?

Reponse:

L´électricité est, en général, de 220 volts dans les constructions récentes ; le « 110 » reste toutefois assez commun. Les prises sont soit du type européen (deux fiches rondes), soit du type américain (deux fiches plates). Il est préférable d´emporter un adaptateur transformateur. Prévoir également une lampe de poche : les coupures d´électricité sont fréquentes.

Question :

Quelles sont les spécialités artisanales de chaque région ? qu’acheter comme souvenirs au Nord et au Sud ?

Réponse :

Tout au long de votre séjour, vous serez face a de nombreuses boutiques artisanales. Il est vrai qu’il est de bon ton d’acheter les produits directement aux artisans, ne serait ce que pour les soutenir. Bien évidemment, la marge de l’artisan sera plus importante si vous lui achetez directement, que si vous achetez dans des boutiques souvenirs plus pratiques car plus fournies.

Toutefois, si vous ne désirez pas vous encombrer de vos achats pour le reste de votre séjour ou circuit, sachez que tout ce que vous verrez et aurez envie d’acheter, vous le retrouverez dans la ville de Saigon, ce qui sera moins vrai si vous terminez votre séjour par Hanoi.

Si vous passez par Saigon, vous trouverez l’intégralité des objets typiquement Vietnamien au marché inévitable “Ben Thanh” dans le centre de Saigon.

Les objets que vous pourrez ramener, sont très divers, à l’image de la culture Vietnamienne.

Broderies : sur soie ou autres types de tissus. (Nord Vietnam)
Habits en soie : partout au Vietnam ; par contre le prêt à porter est presque à exclure. Les Vietnamiens n’ont pas le même gabarit que les occidentaux, l’idéal sera de faire fabriquer sur-mesure chez un tailleur (moins d’une semaine de confection voir beaucoup moins). IMPORTANT Ne payez que 20% du prix à la commande, ceci obligera le tailleur à fournir un travail de qualité afin que vous acceptiez le travail mais aussi qu’il finisse le vêtement avant votre départ.

Les articles en Crocodile : n’achetez pas au premier magasin, vous verrez que les prix des articles en Croco ( chaussures, ceinture, Sac, Mallette, Portefeuille) sont très variables en fonctions des magasins. L’idéal est de se rendre directement dans une ferme d’élevage qui foisonnent dans le Sud. Toutes ont un atelier maroquinerie, voir un restaurant où tous les plats sont à base de crocodiles.

Les bois Laqués (plutôt sud Vietnam) : que ce soit des petits meubles ou des tableaux en bois (beaucoup de tableaux sont en bois laqué), vous trouverez des choix illimités selon vos désirs. Ne vous jetez pas sur le premier magasin venu, il y en a partout au Vietnam.
Le Vin de Dalat : produit à Dalat, on le trouve partout au Vietnam, il est amusant de ramener quelques bouteilles de ce vin afin de faire une dégustation auprès d’amis connaisseurs. Sans être de grande qualité, beaucoup le trouve correct.
Le vin de Serpent (tout le Vietnam) : vous en verrez partout… Une bouteille d’alcool de riz dans lequel marine un Cobra (avec quelques scorpions et Ginseng). A ramener impérativement en France et a placer en évidence dans votre bar. Qui sait, un amis courageux osera s’y essayer. Les Vietnamiens considèrent le vin de serpent comme un fortifiant universel et un aphrodisiaque.

Les chapeaux Vietnamiens : vous les trouverez absolument partout.
Les statuettes : vous trouverez des petites statuettes partout au Vietnam, très souvent à l’effigie de Bouddha. En bois ou en pierre, parfois les commerçants tenteront de vous en refiler une en lieu et place de la monnaie qu’ils auraient du vous rendre.
Les reproductions de toiles de maitres : chaque grande ville qui se respecte possède sa rue ou les copistes se déchainent. Vous trouverez des reproductions de toiles de maitres, ou parfois les prix sont très extravagants.

Les “Set” de Baguettes : vous trouverez énormément de magasins proposant des jeux de baguettes (pour manger) avec sa boite de rangement, aux décorations très diverses. Un cadeau souvenir idéal a ramener en France.

Les pierres en Jade : la pierre de Jade est très appréciée des Vietnamiens. Ils en fabriquent de nombreux bijoux mais également des statuettes. Le prix de ces œuvres peut-être très élevé, ne soyez pas surpris.

Les Perles de Culture : vous désirez revenir avec le trésor de Rackam le rouge…. faites une rasia sur les nombreux magasins spécialisés dans la perle de culture. Les tarifs sont IMBATTABLES par rapport a ce que vous aurez pu voir ailleurs.
La liste des objets à ramener du Vietnam est impressionnante et pour ainsi dire, impossible a lister. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il faut négocier et ne pas acheter à la première boutique venue, vous recroiserez toujours les mêmes objets durant votre périple.

Il faut aussi savoir que vous serez dans un pays ou la contrefaçon est reine. Sans en abuser, (la douane vous attendra peut être au retour!!!), vous pourrez trouver toutes sortes de produits sous de fausses griffes. Ne tentez pas le diable malgré tout.

Question :

Je vais me rendre au Vietnam fin novembre en voyage organisé (nourri, logé) de 14 jours. Est-il plus intéressant de partir avec des dollars ou des euros ou les deux.  Est-on limité en argent liquide (pour rentrer au Vietnam)

Quelles sont les meilleures méthodes de paiement sur place?

 

Réponse :

Mon conseil c’est de venir avec des Euros mais de ne payer qu’avec de la monnaie Vietnamienne.

Je conseille les Euros car actuellement le taux de change est bien plus intéressant qu’avec le dollars, la valeur du Dong suit actuellement la chute du Dollars par rapport a l’Euro. Si je conseille de ne payer qu’en Dongs, c’est parce que les prix, même s’ils sont rarement affichés, seront proposés en dollars et jamais en Euros. Pour un commerçant Viet, la conversion est vite faite… 1 Dollar = 1 Euro, on a vite fait le calcul, on y perd a tous les coups.

Vous pourrez changer vos Euros en toutes occasions dans les banques, les hotels, les bijouteries et certains bureaux spécialisés. ( N’hésitez pas a faire plusieurs bureaux de change car le taux varie d’un endroit a l’autre ).

Dans le cas ou un marchand vous annonce un prix en dollar, demandez lui simplement “In Vietnamdong ?” et il s’exécutera sans problème.

Toutefois en fin de séjour, il faudra veiller a vider les poches pour n’avoir que moins de l’équivalent de 300 dollars en Dongs car vous ne serez autorisés à revendre vos devises dans les bureaux de change de l’aéroport que pour un tel montant environs. Si vous avez plus, organisez vous avec vos compagnons de voyage de manière a ne pas revenir en France avec une grosse quantité de Dongs dont vous ne sauriez que faire…

Pour le budget, vous pourrez ramener pléthore de souvenirs, pour des prix défiants toutes concurrences ; toutefois, on est jamais a l’abri de craquer pour une œuvre d’art ou quelque chose de cher comme un bijou avec pierres précieuses qui serait cher mais d’un prix très en dessous des prix en Français.
Par rapport à la limite de devises que l’on peut faire rentrer dans le pays, ce n’est pas à la frontière vietnamienne qu’on vous posera éventuellement des problèmes mais plutôt à la sortie du territoire Français qui demande un déclaration de sortie de devise si la somme excède 7500 euros (somme à confirmer). Donc pas de soucis de se côté là. N’oubliez pas que vous vous rendez dans un des pays les plus pauvres de la planète et que vous vous sentirez “riche”. Je conseille toujours aux amis venant me rendre visite de venir avec une valise vide et de profiter des marchés locaux pour se ré-équiper en vêtements. Toutefois, les voyages organisés ne permettent pas forcément de faire une 1/2 journée “Shopping” dès le début du voyage. Cette activité étant plutôt réservé a la fin de séjours, et encore faut-il avoir son quartier libre dans une grande ville.

Question :

Quelles catégories d’hôtels proposez-vous pour les séjours chez www.voyagesviet.com

 

Réponse :

Je  propose pour vos séjours une large gamme d’Hôtel et Resort, toutes catégories sont confondues, meme des nuits chez l’habitant pour mieux comprendre la vie des locaux. Vous trouverez les détails des prestations en vous reportant à la rubrique hébergement de la fiche technique du séjour.

Un des points les plus importants d’un voyage est sans doute l’hébergement. Après seulement quelques années d’ouverture au monde, l’industrie du tourisme au Vietnam ne cesse de se développer, précisément en matière d’hébergement. L’hôtellerie est désormais capable de répondre à toutes les exigences de confort.

Je vous offre des modes d’hébergement essentiels: hôtels et maisons individuelles.

Hôtels

L’hôtellerie au Vietnam se développe à un rythme spectaculaire depuis une dizaine d’années. Dans les grandes villes comme Hanoi, Halong, Hue, Hochiminh ville, il y a des hôtels de toutes les catégories et de tous les niveaux de confort. Dans les villes plus petites, il n’est pas difficile de trouver des hôtels de qualité. Certes, le choix des hôtels pour chaque programme de voyage est en fonction du budget, du goût et de la demande spécifique du voyageur. Nous ne nous permettons pas de choisir des hôtels au prix trop bas afin d’assurer un niveau de confort au moins correct. Nos connaissances de terrain et nos relations commerciales nous permettent de vous trouver des hôtels offrant le meilleur rapport qualité/prix.

Maisons d’hotel

Il s’agit de dormir chez un habitant. Le niveau de confort est beaucoup moins élevé, mais vous gagnerez en convivialité. Dans l’esprit d’un tourisme partage, nous préconisons de développer ce mode d’hébergement. Pour de nombreux circuits d’aventure, notamment les circuits dans les montagnes du Nord Vietnam, ce mode d’hébergement est obligatoire. Nous précisons que le confort est parfois rudimentaire, mais cela fait partie de l’intérêt de ces circuits.

 

 

Nuits en train ou en bateau

En fonction du circuit choisi, vous pouvez êtes invité à passer une nuit dans le train (Hanoi -Sapa ; Hanoi – Hue) ou dans une cabine d’un bateau (baie d’Halong, Mékong). Dans un cas comme dans l’autre, ce sont des expériences uniques à vivre. Les cabines de bateau sont très confortables, mais le train est un peu bruyant.

 

 

 

Question:

Comment puis je partir au Vietnam

Reponse:

BON À SAVOIR: Le prix des billets d’avion augmente chaque semaine, selon les disponibilités restantes. Plus vous réservez tôt, moins cher vous payerez.

Pour bien planifier votre voyage au Vietnam, réservez d’abord votre vol. Il sera ensuite facile d’ajuster votre programme en conséquence.

LES PRINCIPALES COMPAGNIES AÉRIENNES

Air France vol direct à partir de Paris
Cathay Pacific à partir de Londre via Hong Kong
Eva Air à partir de plusieurs villes d’Europe via Taipei
Malaysia Airlines à partir de plusieurs villes d’Europe via Kuala Lumpur
Singapore Airlines à partir de plusieurs villes d’Europe via Singapour
SAS à partir de Scandinavia via Bangkok
Thai Airways à partir de plusieurs villes d’Europe via Bangkok
Vietnam Airlines vol direct à partir de Paris

Question:

 

 

Comment on peut se déplacer

Reponse:

Les modes de transport sont normalement précisés par nous dans les programmes de voyage. Tout comme l’hébergement, nous pouvons obtenir auprès des prestataires de services de transport le meilleur rapport qualité/prix grâce aux relations commerciales instituées avec eux.

Les modes de transport sont normalement précisés par nous dans les programmes de voyage. Tout comme l’hébergement, nous pouvons obtenir auprès des prestataires de services de transport le meilleur rapport qualité/prix grâce aux relations commerciales instituées avec eux. Authentikvietnam utilise, en fonction de chaque programme de voyage, les modes de transport suivants :

Transport aérien

Le marché des transports aériens au Vietnam reste relativement fermé.

Les vols domestiques sont assurés par deux compagnies : Vietnam Airlines et Pacifique Airlines, la deuxième étant contrôlée par la première.

La flotte, de ces deux compagnies, qui a été renouvelée se compose essentiellement de Boeing et d’Airbus. Elles desservent maintenant la plupart des villes du Vietnam. La qualité du service est tout à fait correcte, mais les annulations inopinées sont encore fréquentes.

Pour les vols internationaux, plusieurs compagnies sont présentes, y compris Air France. Vietnam Airlines propose, elle aussi, des vols directs entre Hanoi et les grandes villes dans le monde comme Paris, Francfort, Moscou, Tokyo…

Authentikvietnam travaille en permanence avec les agences de Vietnam Airlines, grâce à quoi nous pouvons obtenir des billets de toutes les classes et dans toutes les circonstances.

Dans le cadre de la réalisation des programmes de voyage, nous recommandons le déplacement par avion pour les longues trajets comme Hanoi – Dien Bien Phu, Hanoi – Hue, Hue – Hochiminh ville, Hanoi-Da Nang, Da Nang- Ho Chi Minh ville.

Transport ferroviaire

Les chemins de fer du Vietnam restent sous-développés. Les infrastructures ont en effet peu changé par rapport à l’époque coloniale. L’unique chemin de fer long de plus de 2000 km relie Sai Gon au Sud et Lao Cai au Nord. La vitesse moyenne du train est de 60 km/h.

Deux trains de nuit quotidiens permettent d’effectuer le trajet Hanoï – Lao Cai (Sapa), l’un en couchettes rudimentaires, l’autre en couchettes un peu plus confortables. Trois fois par semaine, un wagon tout confort est accessible aux clients de l’hôtel Victoria. Authentikvienam recommande le train pour les trajets qui durent au moins 12 heures, Hanoi Sapa, Hanoi Hué, Nha Trang Saigon, etc. Nous utilisons les wagons couchette de classe supérieure. Il s’agit des compartiments pour 4 personnes, propres, climatisés et équipés de matelas. Le niveau de confort est assez élevé.

Transport routier

Automobiles : Le parc automobile au Vietnam augmente très rapidement. Nous pouvons trouver facilement tout type de véhicules. Nos standards sont les suivants:

Nombre de voyageurs Type de véhicules

De 1 à 2 personnes: Véhicule de 4 places

De 3 à 4 personnes: Véhicule de 7 places

De 5 à 8 personnes: Véhicule de 15 places

De 9 à 15 personnes: Véhicules de 24 à 30 places

A partir de 16 personnes: Véhicules de 35 à 45 places

Motocycles

Le motocycle est le moyen de transport le plus utilisé au Vietnam. Pour certaines promenades, vous allez vous déplacer en motocycles (mais ce n’est pas vous qui conduisez, pour des raisons de sécurité). Il s’agit de véhicules de moins de 125 cylindrée. Seuls les marques ayant fait preuve de sécurité sont sélectionnées.

Vélo

Nous utilisons des vélos à trois vitesses pour les promenades en campagne. Tous les véhicules choisis sont neufs et vous permettent de jouir des paysages sans avoir l’impression que vous êtes en train de pédaler.

Nous utilisons également des moyens de transport traditionnels du pays, tels que les charrettes tirées par des bœufs ou des buffles et des cyclo-pousse. Ces derniers sont propices pour les promenades en ville.

Transport fluvial

Pour les croisières dans la Baie d’Halong ou sur le Mékong, nous utilisons des bateaux motorisés. Nos bateaux ne sont pas les plus luxueux, mais ils ne naviguent pas selon un itinéraire préétabli « pour touriste de masse » comme ces derniers.

Les bateaux choisis par nous sont ceux sur lesquels vous pouvez passer la nuit dans des cabines privées dont le niveau de confort est tout à fait correct. Les repas sont offerts à bord, avec essentiellement des fruits de mer fraîchement pêchés.

Bref, un peu moins de confort que les bateaux de luxe, mais davantage d’intimité et de liberté.

En fonction de votre programme de voyage, il peut vous arriver de vous déplacer en sampan, en arroyos, en barque ou en speed boat.

Question:

Quel est le poids autorisé de la franchise bagages pour les vols intérieurs?

Reponse:

La franchise bagages correspond au poids et au nombre de bagages que vous pouvez transporter gratuitement en soute. Pour la classe économique, chaque personne peut transporter 20 kg de la franchise bagages et les dimensions de votre bagage ne doivent pas dépasser 203 cm (79 po.) de hauteur + longueur + largeur. Pour la classe d’affaire, le poids de la franchise bagages est de 30 kg avec les mêmes dimensions.

Question:

Comment sont les repas pendant le voyage?

 

Reponse:

Votre bonne santé est notre première priorité. Nous faisons attention à vous proposer des repas sains, équilibrés et goûteux. Toute la nourriture est préparée par des cuisiniers locaux de talents qui prennent soin de préparer des plats à base de produits frais locaux et suivant des règles d’hygiène strictes. Nous veillerons aussi à vous offrir un bon équilibre entre une cuisine traditionnelle locale et des plats occidentaux. Pour les personnes suivant un régime alimentaire spécial ou souffrant d’allergies (végétariens, diabétiques, problèmes avec fruits de mer etc.) nous ferons en sorte de leur préparer des plats appropriés, s’ils ont pris soin de nous prévenir à l’avance. Pour les personnes de digestion très sensibles, nous conseillons de ne pas manger de crudités pendant leur voyage. Des arrêts dans des commerces d’alimentation peuvent être prévus pendant les longs trajets de route. Il existe un compartiment restaurant dans tous les trains de nuit.

La cuisine vietnamienne peut vous convenir parfaitement. Néanmoins, pendant un voyage de plusieurs jours, il peut arriver un moment où vous voulez reprendre un peu vos habitudes. Notez que dans les grandes villes du Vietnam : Hanoi, Hue, Danang, Ho Chi Minh ville…, vous pouvez trouver de bons restaurants européens. N’hésitez pas à demander à votre guide ou au service clientèle de votre agence de voyage quand vous voulez trouver un tel restaurant pour les repas non compris dans le programme.
Quand vous prenez les plats vietnamiens, il y a un ingrédient sur lequel nous voulons attirer votre attention : le Glutamate de Sodium (Mi Chinh ou Bot Ngot). Il s’agit d’un rehausseur de goût, fabriqué à partir du sucre, très largement utilisé dans la cuisine asiatique. Il possède des propriétés irritantes bien connues survenant environ 20 minutes après l’ingestion : c’est le syndrome du restaurant chinois caractérisé par une sensation de brûlures, des maux de ventre et de tête, et parfois une éruption cutanée faciale ou thoracique. Le glutamate est très répandu au Vietnam. Si vous avez des allergies alimentaires connues, il vous faudra éviter ces effets en exigeant des plats sans glutamate au restaurant. En cas d’éruption, un antihistaminique apaisera le grattage.
Le Vietnamien est comme le Français : Un bon vivant. Le moment du repas est très important. Cependant, quelques précautions s’imposent. En règle générale, les conditions d’hygiène sont bonnes dans les restaurants. Dans les petites échoppes aux coins des rues, si vous n’avez pas l’estomac “blindé”, évitez les légumes et herbes crues, sauf si épluchées par vous-même ou trempés dans de l’eau avec des pastilles de stérilisation). Ne pas boire l’eau du robinet ; Préférer les eaux en bouteilles capsulées, d’origine locale ou importées. A défaut, filtrer l’eau et la faire bouillir avant consommation. A éviter également les glaçons dans les petits restaurants. Vous pouvez demander à tremper vos boissons dans un gros bol d’eau rempli de glaçons, cela les rafraîchit en général rapidement.