Comme tous les autres pays du monde, le Vietnam possède lui aussi ses propres coutumes et traditions. Parmi les cérémonies vietnamiennes au cours desquelles les rites ancestraux prévalent encore, il y a le mariage.

Le mariage vietnamien se diffère largement des mariages occidentaux que ce soit au cours de la préparation ou durant la cérémonie.

Les mariages arrangés sont toujours très présent ou Vietnam surtout à la champagne mais  les couples actuels se connaissent bien souvent avant le mariage et se marient uniquement dans le but de la consécration de leur amour et pour partager bonheurs et malheurs.

De nos Jours, trois étapes doivent être respectées : la licence de mariage, les fillançailles et le mariage. En général les cérémonies sont beaucoup plus simple qu’auparavant.

Aujourd’hui beaucoup de couple Vietnamiens font leur cérémonie de mariage traditionnelle Vietnamienne dans la maison de la jeune mariée  et du mari

Le mariage est une étape importante de la vie au Vietnam non seulement pour le couple mais aussi pour les deux familles, il est donc de coutume d’observer un certain rituel. Le jour du mariage, que celui ci soit consentit ou arrangé, est bien choisi à l’avance. On peut consulter un devin pour le choix d’un jour faste.

Le jour du mariage, la famille du jeune homme se rend à la maison de la jeune mariée apportant beaucoup de cadeaux dans de grandes boites laqués rouge, parmi ces présents doit se trouver la noix d’arec et la feuille de bétel symbole de l’union, ainsi que du vin, des fruits, des gâteaux, du thé… Les personnes composant le cortège sont également choisies pour être habituellement de mariage heureux. Les femmes portent des Ao Dai, les hommes peuvent revêtir un costume ou l’Ao Coc.

La famille s’arrête à la maison de la futur épouse, d’abord on apporte un plateau avec du vin et des tasses minuscules, invitent les parents de la jeune mariée. En acceptant la famille de la mariée accepte que la famille du futur époux entre dans la famille. Ensuite les parents du marié demande la permission que leur fils épouse la jeune fille. La jeune mariée suit ses parents au dehors, elle est vêtu selon la coutume d’un Ao Dai rouge ou dans les tons rouge, derrière elle se trouve ses suivantes.

C’est le début de la cérémonie de mariage devant l’autel, la jeune mariée et le marié se mettent à genoux et prient, demandant ainsi la permission à leurs ancêtres, également demande leur bénédiction. Le couple se tourne alors vers les parents de la jeune mariée et les remercie pour l’éducation et les soins apportés depuis la naissance. Ensuite les deux époux se mettent tête à tête pour montrer leur gratitude et leur respect. Les deux familles donnent leur bénédicition, puis on échange les anneaux.

Afin de certifier l’amour que porte son fils envers la jeune fille, la belle mère de la mariée offre à celle-ci des bijoux et des ornements de valeur. Les époux s’échangent ensuite les anneaux du mariage et sont présentés après du thé aux grands-parents et aux parents, puis au reste des membres des familles.

Quelques jours après le mariage vietnamien, les deux jeunes époux rendent visite aux parents de la jeune mariée et leur offrent des présents. Ces derniers varient suivant les régions du pays mais en général, il s’agisse de pâtisseries, de fruits, du thé, du vin ou de l’alcool.

Comme vous le voyez, un mariage vietnamien n’est pas simple, hein ! Mais sachez que tous les rituels décrits ci-dessus devaient être suivis dans un mariage vietnamien d’antan et purement traditionnel mais dans un mariage vietnamien d’aujourd’hui, ils sont beaucoup plus simplifiés pour n’en garder que les plus importants accomplis lors de son déroulement