Voyage sur mesure au Vietnam

     

Chau Doc

Chau Doc, la plupart de familles vivent traditionnellement sur le fleuve, à bord de maisons flottant sous lesquelles sont accrochées de larges nasses où sont élevés les poissons.

Le mont Sam : Haut de 230m, c’est une sorte de colline inspirée, une montagne sacrée pour les Vietnamiens qui y viennent en pèlerinage. Situé dans la plaine, à 7km au sud-ouest de la ville sur la route de Nha Bang et Ha Tien, près de la frontière du Cambodge. Plusieurs temples et pagodes ont été construits au pied du mont mais ses versants sont constellés de petits oratoires creusés dans les rochers. On peut en faire en ascension à pied par un sentier qui part du mausolée de Thoai Ngoc Hau.

La pagode Tay An : Construit en 1847, c’est le sanctuaire le plus original, celui que l’on remarque immédiatement en arrivant au pied du mont, grâce à son style mélangeant des formes hindouistes et bouddhiques. Deux éléphants gardent l’entrée de la pagode; celui de droite est blanc et possède six défenses en ivoire.

Le mausolée de Thoai Ngoc Hau : Ce grand tombeau est situé au pied du mont Sam, au bord de la petite route circulaire, soit à une centaine de mètres après la pagode Tay An. À l’intérieur, on découvre près d’un autel un énorme buste en cuivre. Il représente Thoai Ngoc Hau (1971 – 1829), un mandarin de la cour de Hue, qui fit creuser le grand canal Vinh Te (du nom de sa femme) pour marquer la frontière avec le Cambodge voisin et faciliter l’irrigation des rizières. Ce canal, long d’une centaine de kilomètres, relie encore aujourd’hui Chau Doc à Ha Tien.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>