Voyage sur mesure au Vietnam

     

LE YIN ET LE YANG DANS LA CUISINE VIETNAMIENNE

Si vous avez l’occasion de faire un voyage au Vietnam, faites attention à la théorie de Yin et Yang! Vous serez certainement étonnés de ce que vous entendez !
Les Vietnamiens sont fiers de leur culture folklorique millénaire et unique, et qui invite de nombreux étrangers à réaliser leurs circuits au Vietnam. Dans la culture vietnamienne, la théorie de Yin et de Yang qui compose de 5 éléments (Eau, Feu, Bois, Métal et Terre) occupe une place importante dans la vie quoitidienne.
Le Yin et le Yang sont des symboles omniprésents, les habitudes, la cuisine, etc. Ils représentent les deux pôles de toutes choses, une dualité à la fois contraire et complémentaire. Tout ce qui est fluide, froid, humide, passif, sombre, intérieur, d’essence féminine comme le ciel, la lune, la nuit, l’eau, l’hiver… est de nature Yin. Au contraire, est de nature Yang tout ce qui est solide, chaud, lumineux, actif, extérieur, d’essence masculine comme la terre, le soleil, le feu, l’été.
Le Yin et le Yang n’existent pas l’un sans l’autre, mais toujours l’un dans l’autre. Toute chose et tout être sont constitués d’une partie de Yin et d’une partie de Yang, qui se trouvent normalement en équilibre. Lorsque cet équilibre est perdu, la chose ou l’être est menacé. Le bon équilibre du Yin et du Yang maintient la vie et assure la santé et l’ordre.

Lors de la préparation des plats, on doit chercher à compenser et à combiner les ingrédients. L’équilibre intérieur du corps est en effet menacé si l’on ne mange que des plats de nature Yin ou de nature Yang. Pour retrouver cet équilibre, dans un plat vietnamien, par exemple, vous trouverez toujours des ingrédients Yin et Yang: le feu du boeuf (Yin) est cuisiné toujours avec du gingembre, du piment (Yang), du citron et des légumes aromatiques (Yin). Le gingembre (Yang) est toujours présent dans les plats préparés à partir des ingrédients de nature Yin comme: fruits de mers, poulet, oeufs couvés. Dans la préparation de nuoc mam( sauce de poisson), il y a toujours la présence de 5 saveurs classées selon les 5 éléments du Yin et du Yang: salée, avec le jus de poisson, amère, avec le zeste du citron, acide, avec le jus du citron, piquante, avec les piments et sucrée, avec du sucre en poudre.

Cette notion s’applique également dans les méthodes médicales lorsque les médecins distinguent des maladies de nature Yin et utilisent des ingrédients de Yang pour les guérir ou l’inverse. En particulier, pour les Vietnamiens, manger c’est se soigner. Par exemple, le mal au ventren ( Yin) peut être combattue efficacement avec des plats ayant tendance à porter le caractère Yang (gingembre, galanga).

Voir mariage au vietnam
Voir la naissance d’un bebe
Voir la mort d’un vietnamien
Voir la cuisine vietnamien
Voir vocabulaire vietnamien
Voir dents noires chez les vietnamiens
Voir comment utiliser les baguettes