Voyage sur mesure au Vietnam

     

Hue

Aujourd’hui encore, alors que la cité millénaire Thang Long – Hanoi est profondément transformée par la modernité au détriment de ses spécificités, la ville de Hué conserve son visage royal. Classée patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco le 11 décembre 1993, Hue possède un puissant pouvoir d’évocation et de rêve. Difficile de savoir exactement combien de poèmes et combien de chansons ont été composés par inspiration de la beauté de Hue et de ses jeunes filles, mais une chose est certaine

La cité impériale avec les palais royaux et les temples dynastiques.

Les tombeaux inmpériaux : Chaque tombeau en tant que tel n’occupe qu’une petite partie d’un grand espace appelé “mausolée”. Ce mausolée porte un nom trompeur car s’il s’agit d’une résidence impériale à la campagne, de plusieurs hectares parfois, voulue pour le bien-être des rois vietnamiens. Le plus colossal de tous est celui de Tu Duc mais le plus charmant et le plus bucolique reste celui de Minh Mang.

La rivière des Parfums : elle tire son nom des nombreux herbes médicinales qui poussaient sur ses rives. Promenade en bateau est sans doute le moyen le plus agréable sur bien apprécier la beauté de cette rivière.

La pagode Thien Mu : Située sur le bord de la rivière des Parfums. Fondée en 1601, la pagode de la Dame céleste, la plus connue de Hue se signale depuis le fleuve par une haute tour octogonale de 7 étages évoquant les 7 réincarnations de Boudha. Long portique marquant l’entrée. Trois portes symbolisent les bouddhas du passé, du présent et du futur. Elles sont flanquées par les inévitables génies du Bien et du Mal. Dans le jardin, il y a de nombreuses essences et fleurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>